NOUVEAU SITE : NUDAYNUSOUL.COM


Soulistik is closed but don't worry, you can now hear way more stuff at nudaynusoul.com !! See ya there !



vendredi 8 août 2008 à 12:53 - Evenements
(cf article du 27 juin 2008)

Un beau tapis rouge recouvre le large escalier à l'entrée du Club Med World . Arrivé un chouilla en retard (éh oui, je suis antillais des antilles) , je descend doucement vers la scène où se tient le concert de fin d'année de la Soul Nation .

Jaleenah Birdland est déjà en plein show au moment ou j'arrive. Toujours aussi souriante, toujours cette voix si limpide... facile de rentrer dans l'ambiance du concert avec une telle qualité !

Niveau logistique, la qualité est également au rendez-vous. L'endroit, pour ceux qui ne connaissent pas, est vaste. Une grande scène surélevé (pratique, avec tout ces renois qui frole les 2 mètres devant moi) , une fosse/piste large et longue cerne la piste. Des écrans géants retranscrivent le concert avec des gros plans et des contre-champs. Agréable aussi la dimension du bar, et la possibilité de se réfugier derrière ce même bar pour discuter ou simplement s'éloigner un peu de la foule le temps d'une chanson... De fait, on ne se marche pas dessus ( j'adore aussi l'intimité de l'Opus, mais c'est quand même vachement + agréable quand on a un peu de place pour soit.. ).

Mais revenons au concert en lui-même. Il était tout simplement incroyable de voir tout ces chanteurs se succéder sur scène. Jugez plutôt : Tareek, Naj', Matebys, Laurie Jam, Erik, Karl the Voice, Géa, Swé, Nelly, Ju'Ju', Gasandji, Camille, Shad Murray, Habib Kane, Natho, Jaleenah Birdland, Zak, Aldrick, Rony, Uncle Ben, Freddy, Larry Paul, Sandy Cosset, Stefan Filey, Rycko, Mr Nov, Sly Johnson, Sandra NKake .... ! Il y a même eu de la place pour trois finalistes du Sankofa Soul Contest ! Tout ce petit monde a été présenté par Joby Smith ( as usual), avec l'accolyte de Jazzefiq et une petite apparition de Willem .

Quand vient le moment d'évoquer le spectacle en tant que tel, les photos et vidéos parlent mieux qu'un long article verbeux... Alors "here it is" (merci à Calysha pour ces clichés ) :















Sly Johnson & Sandra N'Kaké



Aldrick



Moi je retiens notamment :
- L'humour habituel de Aldric (il a une carrière de showman à jouer celui là !!),
- La prestation de Ju'Ju', qui mélange le style du Mic Buddha avec une voix à la Justin Timberlake,
- Le moment "à part", déclenché par l'improvisation de Sly & Sandra Nkaké,
- Le piano de Stefan Finley,
- L'intervention du rappeur en fin de concert, qui a été vraiment bon et a redonné la pêche à tout le monde en fin de concert.

Et bien sur tous les autres artistes qui ont été vraiment extra, généreux avec le public, et qui ont tous montrés beaucoup de passion pour leur art.

Bon, petit bémol, le public parisien n'est pas des plus expressifs... Les artistes sont là, ils se donnent à fond, ils sont tout sourire et se démène pour nous faire bouger....mais nous, devant eux, nous sommes un peu trop passifs je trouve. On devrait davantage communier et montrer aux artistes que "oui on est là et on kiff !!". Donnons leur envie de nous en donner toujours + ! Le spectacle n'en sera toujours que plus festif et mémorable !!


Uncle Ben


Il est vrai aussi que la scène fût longue : jusque 2h du matin avant que la salle ne se transforme en dancefloor ( merci Jazzefiq d'ailleurs ) ! Soit plus de 4h de concert ! Mais qui s'en plaindra ?

En y repensant, SoulNation c'est comme un "woodstock" de la Soul francophone !! On en redemande alors rendez-vous en 2009 !!

Plus d'info sur la Soul Nation : www.myspace.com/soulnation et surtout soulnation.fr - enfin LE site de la Soul Nation !
\n
jeudi 7 août 2008 à 19:17 - Playlist
En pleine période estivale, comment ne pas débuter la playlist par 'Juste un sourire' , de Habib Kane ! C'est une invitation à faire le premier pas vers cette inconnue qui vous obsède, que vous croisez sans cesse mais que vous laissez filer à chaque occasion...

Obtenez juste un smile et, gaiement, vous chantonnerez sur le très motivant 'Oh Yeah' de Strange Fruit Project ! Puis, tôt ou tard ce sera love-to-love sur fond d' Erikah Baduh ( 'In love with you' )... ahhhh l'amour...

Mais on est ici pour parler de NuSoul alors revenons à nos Basics ! Vous apprécierez à coup sûr Shawn Stockman en solo sur 'How I Do', une production de DJ Jazzy Jeff.

Kindred and The Family Soul seront aussi de la partie avec ' Turn it up '. Ce morceau oscille entre sonorité moderne (soul/hiphop) et tonalité old-school : j'adore le grain de voix de Archie Eversoul, indescriptible !

Mais la grosse pépite de cette playlist, THE morceau à découvrir, c'est 'Amali' de Tribeqa . Il s'agit de 4 musiciens Nantais (et oui!) influencés par les cultures jazz-funk, hip-hop, soul, afro-beat... Ce morceau est doux,.. mais doux... Cajoline est rèche à coté !! Définitivement le coup de coeur du mois !



\n
mardi 5 août 2008 à 23:35 - Fun


Pauve gosse... Comme quoi le HipeuHop peut être dangereux !!
\n
mardi 5 août 2008 à 22:00 - Musique
Très beau clip d'une chanson que je ne connaissais pas de cette chanteuse que j'apprécie pourtant beaucoup. Eclectique mais peu connue, Adriana Evans a déjà 4 albums à son actif ! Elle est l'une des premieres artistes de la mouvance NeoSoul ( 1er album en 1997 ) et je peux vous dire qu'elle fera sans doute l'objet d'un prochain article sur ce blog ! Mais pour l'instant, enjoy !



\n
mercredi 30 juillet 2008 à 15:15 - Sankofa 2007


Driss est encore un de ces talents cachés qui sévit sur la scène Soul/Funk francophone depuis quelques années déjà (1996). Ce fan de Stevie Wonder, Al Green et autres Jackson Five a été leader-vocal dans plusieurs groupes (Darjeeling, Move To Groove, et actuellement Shuba-K). Il mène plusieurs projets musicaux, de l'album aux scènes diverses, avec les casquettes d'auteur, compositeur et interprète.

Pour ma part, je l'ai découvert au cours du Sankofa Soul Contest 2007-2008. Driss s'y est en effet inscrit, grâce à sa femme : "Enceinte à cette époque, elle suivait l'évènement via le net. Elle m'a motivé à m'inscrire. J'ai trouvé le concept très fort". C'est ainsi que le 11 janvier 2008 à l'Opus, au beau milieu d'une discussion avec mon pote Erving, nous fûmes stoppés "net" par la prestation de ce chanteur, couvre-chef vissé sur le crane et style très classe, tout en restant simple. (C'est d'ailleurs un des rares à être toujours en costume sur scène, et d'autre part le chapeau lui sied plutôt bien !)

Son interpretation de Soul Sista (Bilal) fut pour moi un des grands moments de ces phases de qualif. Et sur Amp Fiddler en demi-finale, je crois me souvenir que le vrai artiste avait fait moins bien lors de son passage à Paris ! Sans rire ! Pas étonnant que Driss soit arrivé à la seconde place du concours ! => vidéos accessiblesici pour reprise de Bilal (10ème minute) et là pour celle de Amp Fiddler (61ème minute)



Driss souhaite avant tout partager sa passion avec d'autres passionnés, sans aucune rivalité ni ambition mal placée. Quand je l'ai rencontré, j'ai trouvé un homme vraiment humble et simple , dans le sens "authentique". A 33 ans, Driss est un concentré de bonne humeur avec qui on prend plaisir à discuter.

Avant de gagner son ticket d'avion, il me confiait : "Chanter à Dallas avec les musiciens d'Erika Badu serait un honneur... cependant mon principale but est de me faire plaisir et de faire kiffer un maximum de monde [...] la seule chose que je regrettais, au début de l'aventure, c'était l'absence des anciens... mais la nouvelle génération a totalement changé mon point de vue. Ils déchirent !!! Et dans leurs yeux j'ai vu le feu de la passion et ça m'a fait chaud au cœur. [...] Le Sankofa soul contest est un concours où il n'y pas de vainqueurs ni de vaincus... il n'y a que des kiffeurs de soul et ça fait plaizzz !!!"

You are the one

Avec le collectif Shuba-K ( http://www.myspace.com/shubak ), il a pu concrétiser sa passion : "Je viens de terminer un album totalement indépendant où j'ai participé à toutes les étapes de la production à la réalisation, avec mes propres compos arrangées par le groupe. Maintenant, on cherche une distribution".

L'album est donc sur le grill ! En attendant, l'artiste reste très lucide sur son activité : "j'ai un job à côté [...] je peux me permettre de faire ce qui me plaît et ne pas courir après les cachets en faisant n'importe quoi pour avoir le statut d'intermittent".


Shuba-K


Si je n'ai pas pu écouter les morceaux de cet album en préparation, je sais au moins à quoi ressemblerait l'album de ses rêves : "je le verrai avec des sons moderne à tendance Hip Hop, avec un orchestre philharmonique car je suis un amoureux des cuivres et des cordes. Avec une composition spéciale de Stevie Wonder le tout arrangé et réalisé par Léon Ware, réalisateur du chef d'œuvre de l'album I WANT YOU de Marvin Gaye !"

La qualité des instrumentales est un point sur lequel Driss s'attarde particulièrement, y compris quand on en vient à parler des productions Soul/RnB du moment "Cette fusion du Hip Hop et de la Soul avec des 'beat' lourds, les voix bien devant...j'aime !!!! Mais je trouve que ça manque cruellement d'orchestration acoustique dans les arrangements".

A bout de force

Je lui laisse le mot de la fin, avec lequel j'adhère à 100% : "Le mouvement Soul en France prends vraiment de l'ampleur et c'est vraiment un kiff mais il faut persévérer et nous rassembler pour aller encore plus loin".

Retrouver toute l'actualité de Driss sur son myspace : http://www.myspace.com/drisshubak
\n

[ Voir les articles précédents]